Dialogue interculturel et interreligieux

Dialogue interculturel et interreligieux

L´«enfant étant le père de l´homme» (William Wordsworth, extrait de son poème «arc en ciel»), le radicalisme religieux et ses conséquences sur la cohésion sociale (locale) et la paix positive dans le monde méritent d´être thématisés chez le/la jeune chrétien/ne, musulman/ne, adepte des divinités africaines et d´autres groupes religieux, afin d´accompagner lesdits/lesdites jeunes dans la construction de communautés dont les membres sont éprises d´une co-construction mutuelle (voire de l´épanouissement) de la personne humaine, indépendamment de son appartenance religieuse, ethnique, sociale et intellectuelle.

Car à Bilimon, nous croyons effectivement (comme l´indique le nom de l´Académie, tiré de la langue Bassar du nord du Togo) qu´«à deux (2) on est mieux».

Si les conflits sont inhérents à l´espèce humaine (les besoins, intérêts, aspirations ne pouvant jamais être les mêmes chez tous les membres de la société, ce qui conduit souvent au désaccord/conflit), on peut apprendre à les dépasser de manière non violente et bienveillante à l´égard d´autrui, en puisant aussi des richesses culturelles et religieuses qui prônent souvent l´amour et la compassion.

Si nous, adultes/séniors, ne réussissons pas à nous co-construire aujourd´hui, aidons la génération actuelle de jeunes (décideurs/décideuses de demain) à développer de la personnalité capable de dépasser les clivages qui nous en empêchent aujourd’hui.

Notre projet de «dialogue interculturel et interreligieux» s´opère souvent au sein du groupe de «formateurs/trices à la citoyenneté utile» de l´«Académie Bilimon … » et est ponctué périodiquement d´événement/d´activité d´impact sociétal. Lesdits événements sont souvent annoncés sous la rubrique «Evénements» de l´«Académie Bilimon … ».